Retour au site IENA
Nous suivre sur :
Le blog du pilotage de la performance d’entreprise
  • Accueil

RSE, et si on transformait l’essai ?

RSE, et si on transformait l’essai ?Mal comprise, mal anticipée, la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est souvent perçue comme une contrainte. L’entreprise subit l’obligation légale au lieu d’en exploiter les avantages. Pourtant la RSE peut être un formidable levier de croissance. Elle ouvre le champ de nouvelles opportunités, notamment en matière sociale. Or, pour évoluer, il faut accepter de changer. Cela suppose une remise en question profonde du fonctionnement et du mode de management de l’entreprise. Il faut aussi des critères de performance fiabilisés, car il n’y a pas de vision à long terme sans indicateurs analytiques et objectifs chiffrés.

Les enseignes d’habillement à la recherche du bon sourcing

Les enseignes d’habillement à la recherche du bon sourcingLes soldes d’hiver 2015 n’ont pas fait recette. La faute aux attentats ? Pas seulement. Le pouvoir d’achat en berne et les nouvelles habitudes de consommation sont également en cause et conduisent les enseignes d’habillement à revoir leur stratégie d’approvisionnement.

Choisir le bon sourcing est devenu crucial pour réduire les coûts, dynamiser l’offre et optimiser la marge finale.

Le point avec Nicolas Huault, Directeur associé Finance advisory – groupe IENA

Ouverture des commerces le dimanche : les réseaux de distribution à la recherche de la rentabilité

Ouverture des commerces le dimancheBercy finalise en ce moment une réforme du travail dominical, l’un des volets de la loi sur la croissance. Présenté ce mois-ci en Conseil des ministres, ce projet sera débattu au Parlement début 2015. Les acteurs de la distribution, quelle que soit leur taille, devront examiner toutes les conséquences de ce changement pour en tirer le maximum de profit. 

Le point avec Nicolas Huault, Directeur associé Finance advisory du groupe IENA

L’ERP est-il toujours un levier de la transformation et de la performance opérationnelle pour les ETI ?

L’ERP est-il toujours un levier de la transformation et de la performance opérationnelle pour les ETI ?ERP et ETI sont-ils compatibles ? Quelles sont aujourd’hui les préoccupations des ETI en matière de performance opérationnelle, en dehors de la performance financière et du marketing digital ?  

Nous vous l’affirmons, les préoccupations des ETI portent toujours avec raison sur les ERP ! Nous observons aujourd’hui l’abandon d’ERP obsolètes et dépassés au bénéfice d’ERP solides et leaders. 

Pour les ETI, on peut parler d’une seconde vague d’implémentation d’ERP faisant suite à un choix « contraint » fin des années 90 – début des années 2000 : il s’agissait alors d’une offre « middle market » importante mais non portée par des acteurs majeurs, une offre mal sectorialisée ou peu mature et impliquant des développements spécifiques souvent pléthoriques. Les fusions et les acquisitions ont par ailleurs produits des SI relativement « bizzares ».

Comment les sociétés de promotion immobilière peuvent-elles optimiser leurs résultats financiers et maîtriser leurs prévisions ?

– Une interview de Gérald Fruchtenreich, Directeur Associé IENA Advisory –

Fin août 2014, le Gouvernement a lancé un nouveau plan de relance pour le logement. Pensez-vous que les mesures de ce programme vont permettre de faire décoller le marché du logement neuf ?

En 2014, moins de 270.000 logements neufs devraient être vendus en France. On est donc encore loin de l’objectif de 500.000 logements fixé par le Gouvernement. Face à la morosité du marché immobilier, l’Etat français devait réagir. En lançant ce plan de relance du logement, il s’est fixé trois principaux objectifs : relancer la construction pour répondre aux difficultés que les Français connaissent pour se loger et pour soutenir un secteur en crise, favoriser l’accession à la propriété et augmenter l’offre de logements neufs.

Vision agile de la modélisation financière

fluxLa modélisation financière est un outil permettant de rendre agile et flexible la gestion prévisionnelle par la mise à disposition d’une information financière fiable prévoyant l’évolution du compte de résultant et des postes de bilan, des indicateurs de performance opérationnels non financiers et une modélisation des flux de la trésorerie.

La modélisation financière consiste à mettre en équations les principaux flux financiers de l’entreprise avec comme objectif clé de maîtriser le résultat de l’entreprise :

  • Un cadre de prévision simplifié

Cartographie des processus et cartographie des risques : comment les mettre en cohérence ?

La cartographie des processus et la cartographie des risques sont des outils d’analyse et de communication graphiques qui aident à recueillir les failles identifiées par les opérationnels, et évaluer avec eux la pertinence des actions à mettre en place pour atteindre les objectifs de l’entreprise.

Dans le cadre de l’évolution de la réglementation autour des dispositions légales en matière de Gouvernance d’Entreprise, le top management est confronté à deux grands défis :

  1. aligner les exigences réglementaires aux objectifs stratégiques de l’entreprise
  2. allier l’amélioration de la performance à la maîtrise des risques opérationnels

LES SPÉCIFICITÉS DU MARKETING B2B

Sur les 15 à 20 dernières années, le marketing B2B est apparu en tant que discipline spécifique. Il s’est d’abord développé en tant que marketing B2B de grande diffusion vers les TPE ou professions libérales : fournitures, informatique… Puis s’est déployé comme marketing B2B récurrent utilisé par les équipementiers : automobile, aéronautique… Se spécialisant enfin comme marketing de projet, dans les secteurs des utilities, de l’ingénierie, de la défense, de l’énergie, du BTP… Quelles sont les spécificités du marketing B2B ?