Retour au site IENA
Nous suivre sur :
Le blog du pilotage de la performance d’entreprise

Performance : Avez-vous les bons indicateurs pour piloter votre activité ?

Pour rester dans les clous financiers, les entreprises ont l’impérieuse nécessité de se doter d’un outil de pilotage efficace avec des indicateurs pertinents.

Anticiper les résultats. C’est le propre d’un entrepreneur. Mais, l’instinct ne suffit pas. Il faut se doter d’un outil de pilotage qui contienne les bon indicateurs. Ce qui va permettre ensuite au middle management d’aider les collaborateurs à bien exécuter la stratégie pensée par la direction. D’où l’importance d’avoir des données chiffrées (indicateurs clients, finance, production, RH, qualité) et non chiffrées (création de valeur, capital image, capital client, etc.) Mais, attention cependant à ne pas multiplier le nombre d’indicateurs de pilotage. Trop de références tue le langage commun de suivi de résultat. Pire, il rend aveugle les décisionnaires. Pour éviter cela, il peut alors choisir ses indicateurs selon la méthode SMART : Spécifique et simple, Mesurable, Ambitieux et accepté (par les collaborateurs), Réaliste (afin de ne décourager personne) et délimité dans le Temps (date butoir).

Ne pas rendre indifférent les lecteurs

N’oubliez pas également de toujours vous poser ces questions : les lecteurs du tableau de bord ont-ils les moyens de faire évoluer ces indicateurs ? La lecture de ces indicateurs va-t-elle pouvoir entraîner une décision ou une action ? Ensuite, essayez si possible d’anticiper le moment où un indicateur passe au rouge : que faire ? A qui en parler ? Quelles actions faut-il mettre en place ? Et si vous n’êtes pas le responsable direct, faites-en sorte que cela ne rende jamais indifférents les lecteurs. Il faut aussi qu’ils aient confiance dans le tableau de bord. Les sources de données utilisées pour le calcul de chaque indicateur doivent être admis par tous. Si ce n’est pas le cas, ils finiront par contester un à un l’outil avant de s’en désintéresser. Pire, ils peuvent créer leurs propres outils et réaliser leurs mesures « dans leur coin » sur un tableur Excel. Une démarche qu’il faut éviter à tout prix si vous souhaitez que l’entreprise garde une vision partagée des résultats.

Un groupe d’indicateurs pour mesurer la performance de l’entreprise

Axé sur la gestion de la performance, IENA Consulting a choisi des groupes d’indicateurs qui interviennent dans le marketing, la vente, la finance, les RH et les achats. « Nous partons d’une analyse des besoins en matière de pilotage de la performance pendant plusieurs semaines. Il y a ensuite une phase de design de l’application de 1 et 2 mois. Enfin, la phase de mise en œuvre dure 3 ou 4 mois », explique Toufic-Pascal NACCACHE, associé fondateur du cabinet de conseil IENA.